HAPPY THANKSGIVING

Ici, jeudi, c’est Thanksgiving !

Une fête inconnue en France ( enfin pour l’instant du moins, même si franchement, on pourrait se pencher sur la question…. enfin, nous on a la journée de la gentillesse …c’est toujours ça…)

Autant dire, pour ceux qui ne le savent pas, que c’est Noël avant l’heure !

C’est avant Thanksgiving que les Américains décorent leurs maisons et leurs jardins. 

On trouve donc partout des sapins illuminés, des jardins aux mille couleurs et des chants de Noël dans tous les magasins ( moi qui adore les chants de Noël en anglais, je suis servie ! 

( autant dire saturée puisqu’il va encore falloir plus d’un mois avant que Santa pointe le bout de son nez !).

Enfin, Santa est déjà là, dans tous les centres commerciaux. Les filles ont pu le rencontrer et s’asseoir sur ses genoux pour lui murmurer dans un anglais improbable la liste de leurs « wishes ».

Allez, un peu d’histoire! Thanksgiving a été « proclamé » journée des grâces par Abraham Lincoln en 1863 et devient donc une fête nationale à cette date. ( pour le reste, y a wikipédia !)

Depuis, cette tradition n’a plus jamais disparu et est une période attendue et appréciée des Américains. 

Il faut bien comprendre que Thanksgiving n’est pas une fête religieuse ( on n’est donc pas obligé d’aller à la messe ! ), c’est juste une fête pour dire merci !

Adaptes de la série  » Friends » super réaliste en la matière ( re-visionnez vos épisodes ) , c’est aussi devenu une fête qui rime avec « sport », puisque les Hommes passent la journée devant la télé à suivre les matchs de foot, pendant que  leurs femmes, levées depuis 4h00 du mat, sont dans la cuisine pour faire rôtir l’incroyable dinde pesant entre 18 et 25 pounds ( soit 9 à 13 kilos ). 

Outre le fait d’arroser régulièrement la bestiole ( pour qu’elle soit mangeable sans être desséchée ), elles préparent aussi les « trimmings », c’est à dire les accompagnements : 

– purée de pommes de terre

– purée de patates douces

– sauce aux cranberries

– gratin de haricots verts ( certaines rajoutant même des marshmallows à ce gratin, il parait que c’est démentiel ! )

– gratin d’abats badigeonné de beurre ( pour celles qui ne veulent pas les fourrer dans la dinde)

– pumpkin pie

– et toutes les pies possibles et imaginables pour le dessert !

Une fois que vous avez mangé tout ça, digéré un peu, hurlé devant votre télé parce que votre équipe favorite est entrain de se prendre une raclée, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : 

chausser vos bottes, votre veste North Face, et votre chaise pliante pour aller affronter la journée du lendemain qui commence à minuit, à savoir Black Friday !

Une journée absolument féerique durant laquelle vous pouvez avoir ( si vous êtes bien organisé ), tout ce que vous voulez au dixième du prix ! Ainsi, tout les ibidules ( du genre ipad) sont annoncés à 30 dollars, les télés écran plat à 50 dollars et j’en passe ! 

Evidemment, seuls 4 à 5 modèles seront présents dans le magasin, à vous donc de jouer des coudes pour en attraper un !

Autant dire qu’il va y avoir de l’hystérie dans l’air !

Alors c’est vrai, moi j’ai trop de la chance…

Mon Homme ne m’a pas demandé de faire une dinde,

Il ne m’a non plus demandé de tester toutes les recettes des « trimmings »

Il n’attend pas non plus de moi que je campe devant Apple pour lui dégotter le dernier joujou qu’il n’aurait pas… ( d’ailleurs, est-ce qu’il reste un truc qu’il n’aurait pas) 

Non !

Mon Homme a réservé des billets d’avion pour un week-end de Thanksgiving en famille…

 (destination surprise pour les filles, mais moi je sais ! – je n’en dis pas plus puisque l’une d’entre elle lit ce blog)

Mon Homme m’a mise en vacances pour 4 longues journées, sans dinde, sans stress, sans Black Friday en perspective…

Sa façon à lui sans doute de me dire « merci »…

Je lui dis merci de m’aimer

malgré mon hystérie 

mes crises de nerfs, 

mon moral en dent de scie, 

mon manque de positivisme

ma façon illogique de faire les choses

mon côté impossible à satisfaire

mes coups de gueule

mon impatience

Merci aussi

pour ses yeux qui s’illuminent quand ils les posent sur moi

sa manière de rire qui me fait rire aussi

sa façon qu’il a de toujours poser la main sur moi dès qu’il me frôle

de prendre ma main quand il conduit,

notre complicité chaque jour présente

nos diners en amoureux

ses surprises magiques

et de s’intéresser chaque jour à ce que je fais et à comment je vais…

Happy Thanksgiving mon Homme à moi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s