Going to the pool

Enjoy summertime !

Et avec l’été, les joies de la piscine !

Dans l’usine à sueur où toute la famille est inscrite pour la modique somme de 170 dollars par mois, nous avons l’immense privilège de nous voir offrir des activités nautiques ( à ce prix là, c’est quand même le moins qu’ils puissent faire) : 2 bassins intérieurs pour les swim team ( ceux qui apprennent à nager ou qui se préparent pour les JO, c’est tout ou rien ici ) et plusieurs bassins extérieurs (pour ceux qui veulent juste tremper leurs fesses).

Je pensais avoir déménagé près de Détroit mais en me rendant à la piscine, j’ai plutôt l’impression d’être dans un épisode d’alerte à Malibu, entourée de maîtres-nageurs portant des maillots rouge, comme dans la série du même nom ! Ceux là, ce sont ceux qui surveillent et qui secourent au cas où. D’autres, aux maillots bleus sont des instructors qui apprennent aux enfants à nager (ici, les gosses apprennent à nager à 2 ans et demi !)

Personnellement, je n’avais jamais vu autant de maîtres-nageurs au mètre carré : c’est de l’ordre de 1 pour 10. (le matin, il y a plus de bonhommes rouge que de clients).

Les filles ont troqué les une pièce de la série, pour de magnifiques deux pièces tellement petits que je n’y mettrai même pas une demi-cuisse. Elles ont abandonné l’échancrure des maillots pour adopter le genre mini-short avec brassière.

Le garçons eux ont des shorts, qui leur arrivent au genou ( certains mi-mollet si ce sont des nabauds ), le slip de bain français étant forcément proscrit car il pourrait révéler une partie de leur anatomie qu’on ne veut surtout pas voir. ( enfin ça dépend pour qui).

Tout ce petit monde se ballade bien-sûr avec une planche de sauvetage dont la taille est franchement disproportionnée, des lunettes de soleil qui couvrent la moitié de leurs visages, des tongs de maitre-nageurs ( vous voyez le genre là ? Pas les santiags de Palestine, les autres trucs là)et, instrument obligatoire, un sifflet (dont le son s’apparente plutôt à celui d’une corne de brume).

Ils règnent en Seigneurs tout puissants sur les bassins et sifflent ou hurlent à la moindre infraction commise.Parce qu’ils hurlent, faut bien s’en rendre compte. C’est un bon défouloir ce job : parfois, ils hurlent tellement fort que je ne comprends même pas ce qu’ils disent !

Les filles, qui doivent avoir moins de 18 ans (je ne sais pas bien qui elles pourraient sauver au juste à part elles-même), se tapent la discute toute la journée avec des ados pré-pubaires qui ont des boutons dans le dos et des crottes de nez au coin de leurs narines et d’incroyables et profonds sujets de conversation. Elles secouent leurs crinières tous les 2 pas et défilent comme des mannequins le long des bassins. (enfin, 5 mètres sur 6 le bassin, c’est quand même pas la plage de Malibu). Tu les regardes en te disant que ça, ça va devenir une adulte responsable qui finira par arrêter de glousser quand il faudra aller tous les jours au taf, un bureau si elle a de la chance, qui est très loin de ressembler à une pool !

Les mecs eux sont de très beaux gosses, aux dires de ma fille qui quand même en connait un rayon sur le sujet, bronzés à souhait mais boutonneux quand même… Ce ne sont pas des BG mécheux ( oui pour ma fille, tout garçon dit BG, beau gosse, est forcément mécheux), car la mèche est l’ennemi du MN, l’empêche de secourir d’éventuels noyés mais aussi le fait passer pour un crétin mal coiffé toute la journée, mais elle fait une exception ! (ils sont à moitié à poil d’où l’exception )

Il faut savoir qu’il y a une organisation très précise dans ce petit monde nautique.

Chacun prend la direction d’un bassin, puis laisse sa place, au bout d’un temps que je n’ai pas encore réussi à définir, à un collègue.

Certains se collent donc sur des chaises hautes pour avoir une meilleure vue de ce qui se trame, d’autres donnent de leur personne en se plongeant directement dans les bassins.

Ainsi le MN-toboggan prend place au milieu du bassin en s’allongeant sur sa bouée de sauvetage.

Alors, qu’on se le dise, c’est pas le bordel ici ! 2 entrées de toboggan, 2 sorties. Avant de t’élancer, tu attends le signal de la main du MN. Quand tu es arrivé tu dégages du bassin. De temps en temps, et c’est surtout valable quand le MN est une fille, des petits malins (en général des hommes d’âge mûr en quête de sensations fortes ou en proie à de graves séquelles neurologiques ) tentent d’éclabousser la belle de par leur chute.

Oh ! Mais oui, même ici, l’eau ça mouille !

Elle est toute trempée la dadame, va falloir rectifier le brushing d’urgence !

Toutes les heures, et pour 1/4 d’heure, la piscine toute entière cesse de respirer.

Tout s’arrête par le truchement d’un simple coup de sifflet. Comme un seul homme, tout le monde sort de l’eau quasi en même temps. Novice que je suis, j’attends qu’on m’explique ce qui passe.

        -It’s recess time

Recess quoi ?

Les MN font une pause ! Ils en profitent pour se remettre de la crème solaire, faire pipi et s’hydrater. C’est vrai que faire ça chacun son tour c’est vraiment une idée à la con de français! C’est pour ça que c’est le bordel chez nous !!!! On n’est pas organisé ! Et surtout, on ne respecte jamais les consignes. C’est simple, ici tu as le droit d’accès au bassin, plonger ton corps dans l’eau, et c’est tout !!! Tout le reste est Verboten !

Tous les baigneurs patientent donc aux abords des bassins, sous 40 degrés ( même pas chaud )en attendant qu’ils reviennent avec leur corne de brume pour siffler la fin de la récréation. Ils reviendront, tous en même temps, l’armée des rouge… On s’y croirait !

Pendant ce temps, nous les filles, on ne s’ennuie pas… On observe les autres…

Et les autres femmes en particulier….On a passé l’hiver enfermé dans nos jeans, nos bottes et nos vestes North Face : il est grand temps de faire porte ouverte.( et amende honorable…)

En même temps… C’est pas toujours une bonne idée… Ça dépend dans quel groupe tu te situes : celui qui voudrait mourir ou aller voir dare-dare une diététicienne, ou celui qui peut porter un mini-string échancré qui serait un pur appel au viol !

Les filles sont toutes pareilles : on compare  nos graisses respectives, nos cellulites plus ou moins liposuccées, nos seins plus ou moins refaits et la gueule de nos maillots.

Y en a pour tous les goûts ! De la toile de tente qui cache à peu près tout sauf les chevilles, au mini truc souvent porté par les ados qui cachent une demi-fesse et un 3/4 de sein.

Les mâles eux portent des caleçons longs, avec sous-vêtement en dessous au cas où quelque chose s’échapperait sans crier gare. Enfin ça c’est surtout valable pour les BG. Les VC ( vieux cons ) savent bien que rien ne va foutre le camp d’aussi tôt…

Eux, ils préfèrent étaler ce qu’ils ont mis l’année entière à développer : leurs muscles !

Tout ce petit monde passe la journée là, les MN ont foutu la musique à fond… Tu ne peux même plus lire ton bouquin, tu te croirais à Ibiza. Y a tellement de monde dans le bassin que tu as même du mal à localiser ta fille qui ne sait pas nager.

T’es venue pour te détendre, piquer une chaise longue, bouquiner ?

Mais tu rêves toi… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s