Mi casa es tu casa… Non, en fait non !

Certains d’entre vous savent peut-être que nous avons toujours notre maison en Alsace, dans la petite commune de Forstheim.

Cette maison c’est celle où nous nous sommes mariés, puis celle qui a accueillie Marie-Kyldine, celle de nos premières années en couple, celle des week-ends prolongés, apéros et barbecues à rallonges, rires et fiesta jusqu’à pas d’heure, copains qui campent du rez-de-chaussée au 2ème étage, la maison de famille quoi, la maison où on aimait se retrouver pour être tous ensemble.

Cette maison là est louée depuis que nous sommes partis dans le Michigan.

Elle a accueilli 3 familles depuis qui s’y sont certainement crée des souvenirs elles aussi.
La dernière en date a pris possession des lieux en septembre 2015 : 4 enfants et 1 à naitre en décembre, 2 chiens. Une belle maison pour une grande famille.

Nous préparons la maison pour leur arrivée : des travaux d’étanchéité du toit sont enclenchés, tous les diagnostiques de la maison refaits, le nid de guêpes enlevé par les pompiers, l’électricité contrôlée, tous les interrupteurs et ampoules de la maisons remplacés, les détecteurs de fumée checkés. Même le liner de la piscine a été changé.
Ils sont donc entrés en septembre 2015, négociant avec l’agence à pouvoir payer leurs frais 1mois après l’entrée, la caution le mois suivant. Les chèques avaient été faits, ils ne demandaient simplement qu’une facilité de caisse. Leurs revenus étaient suffisants pour signer le bail sans aucune caution… Pas d’inquiétude !

L’histoire commence donc en octobre où leur banque refuse le 1er prélèvement bancaire …

La locataire est contactée par l’agence, les rassure, petite difficulté de caisse, essayez dans 10 jours, ça passera.

10 jours plus tard, nouveau refus de la banque

Le chèque des frais d’agence revient impayé

L’agence les menace : si les frais d’agence ne sont pas payés, c’est une condition suspensive du bail. Madame A prend peur (en fait non, elle le sait – l’histoire montre qu’elle a de la pratique), elle ne veut pas être expulsée, malheureusement pour nous elle passe à l’agence et paie en liquide.

Elle se prend au passage une remontée de cale et une bonne leçon de morale mais elle assure qu’il n’a aura plus de problème. Un moment de honte est si vite passé !

Paiement de Novembre ? passe pas

En novembre, elle m’envoie un mail m’expliquant qu’elle a des soucis financiers (Ah bon ??? on n’avait pas remarqué). Elle demande à pouvoir payer le loyer toutes les fins de mois au lieu des débuts pendant 6 mois, puis au bout de 6 mois, elle repayera le 5… Vous suivez là ? Parce qu’en gros, elle nous demande de lui faire cadeau d’un mois de loyer. Je transfère le mail à l’agence, hors de question de traiter en direct avec ce personnage.
L’agence consent à la facilité de caisse en accord avec nous (et oui, trop bons trop cons, on essaie d’être humains, on comprend que tout le monde peut avoir des difficultés financières à un moment dans sa vie)

Paiement de fin Décembre ? A votre avis ? ben, passe pas évidemment…

A compter de ce jour, les lettres recommandées pleuvent : ils ne vont pas les chercher

Les appels téléphoniques pleuvent : ils ne répondent pas, et ne rappellent pas.

Ils font les morts.

Merci la trêve hivernale qui protège les locataires de l’expulsion : on ne peut rien entreprendre judiciairement avant début avril.
En janvier, le dossier est constitué pour l’assurance loyer impayé ( la meilleure idée du siècle cette assurance !! ). Parallèlement, un commandement de payer est envoyé… qu’ils ne vont pas chercher à la poste évidemment.

2 mois plus tard, il ne s’est toujours rien passé

Janvier : pas de loyer

Février : pas de loyer

Mars : pas de loyer

Le 18 avril, nos charmants locataires ont été assignés en justice pour une 1ère audience le 21 juillet… Et oui !!! Faut pas être pressé !

Alors oui, de quoi se plaint-on ? Nous avions pris une assurance loyer impayé qui s’est finalement mise en marche.

On est juste inquiet à l’idée de penser une seule seconde à la façon dont ces gens prennent soin de notre maison sachant comment ils prennent soin de leurs finances !

Avril : rien, no money

Mai : rien, toujours rien, no peseta

Juin : rien, pas dinero on t’a dit !

Juillet : rien mais audience le 21.

Nous attendons cette date comme le Messi… On s’attend aussi à avoir des nouvelles du jugement dans la semaine, que la date d’expulsion soit fixée… Cruelle désillusion lorsqu’on apprend que nous n’aurons aucune information avant la deuxième quinzaine de septembre pour cause d’engorgement des tribunaux et de vacances des juges et du tribunal !

Alors c’est vrai, je lâche l’affaire dans ma tête, j’arrête de m’énerver toute seule sur le comportement inqualifiable de ces gens. L’argent du loyer rentre avec du retard mais il rentre et nous permet de continuer à payer notre prêt bancaire sans trop de difficulté .

Fin août, le 25, coup de théâtre : nos locataires, toujours en vie, annoncent qu’ils se barrent… Le 31… Aout ! Préavis donc de ???? 7 jours !

On s’en fout au final, parce que la bonne nouvelle c’est qu’ils se barrent enfin !!!

Etat des lieux fixé au 2 septembre, le cauchemar se termine.
Je vous entends d’ici… Alors ?? Qué paso ???

Mais pasa nada les enfants, pasa nada… parce que ces truffes ( et je pèse chaque mot) ne sont pas venus à l’état des lieux… se sont donc barrés… en emportant avec eux les clés de la maison !!!

Concrètement, qu’est ce que cela veut dire ???

  • Que tu ne peux pas rentrer chez toi, tout le monde aura compris
  • Que comme le bail n’est pas dénoncé par écrit, ils peuvent toujours prétendre qu’ils habitent toujours là
  • Que comme il n’y a pas d’écrit, tu ne peux pas faire quoi que se soit, à titre d’exemple même pas mettre le compteur électrique à ton nom.

Ah oui, je vous ai pas dit ???? Ils sont partis en coupant le jus au disjoncteur ( qui se trouve évidemment DANS la maison), plus de filtration dans la mare aux poissons, plus de filtration non plus dans la piscine. Ouais je sais, on a vraiment des problèmes de riche avec nos histoires de piscine…

Bref, ils se sont barrés, et toi t’es comme un con, parce que tu ne peux pas non plus relouer ton bien, vu que tu ne peux pas y accéder…

Je n’ai pas assez de mots pour décrire la rage qui m’anime et la haine profonde que j’aie pour ces gens. Je suis persuadée qu’ils ont pris grand soin de MA/NOTRE maison et c’est pour cela qu’ils ne sont pas rendus à l’état de lieux de sortie. Tout doit être en superbe état, « ready for the next ones ! »

Que s’est-il donc passé depuis le 2 septembre ??

L’agence a mandaté l’assurance, qui a mandaté un huissier pour qu’il vienne constater le départ, l’huissier a mandaté un autre huissier qui doit venir avec un serrurier pour changer toutes les serrures.. ( c’est même pas une blague) A ce jour, 27 septembre, personne n’est venu, personne ne s’est manifesté, personne n’a même appelé ou écrit pour nous tenir au courant. La Loi ne permet pas au propriétaire de pénétrer dans les lieux, pas non plus à son représentant, l’agence donc, sans la présence de l’huissier. Et oui, le locataire à tous les droits et toi aucun, même quand il est parti !

Qu’est ce que ça nous apprend de ces gens ?

Se sont des pros : ils changent de maison tous les mois de septembre, demandent des facilités de caisse de manière à arriver jusqu’au 30 octobre, date du début de la trêve hivernale… Puis ils font les morts jusqu’au commandement de payer et attendent la date de leur 1ère audience, puis se barrent à la fin de l’été pour recommencer ailleurs.
En attendant, ils prennent des photos d’eux dans ta maison, les publient sur Facebook et n’oublient pas de mettre à jour leur nouvelle adresse sur tous les réseaux sociaux pour que tu puisses constater dans quelle charmante nouvelle maison ils viennent d’emménager… Oui c’est fou tout ce qu’on apprend un tapant un simple nom sur internet !

Quant à moi, à nous, nous attendons l’ouverture de notre maison, dans l’angoisse, et nous pourrons contempler les belles photos qui seront prises alors pour évaluer l’ampleur des dégâts… Parce que dégâts il y aura à n’en pas douter !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s